Soutenez l’association CARE Maroc en réservant votre logement Booking.com !  

7% de votre réservation sera reversé à l’association si vous réservez à partir de  cette page.  

Valable pour n’importe quelle destination. Sans frais supplémentaires. 


Abonnez-vous
à la newsletter

Découvrez les actualités de
CARE International Maroc
association de solidarité nationale.

JE M’INSCRIS MAINTENANT

Votre adresse e-mail ne sera ni vendue, ni échangée.
Vous pouvez vous désinscrire, en un seul clic, quand vous le souhaitez.

Renforcement de la qualité de l’éducation préscolaire et primaire au Maroc
10 octobre 2017
JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES
8 mars 2018
Tout afficher

LES GRAINES DE L’AUTONOMISATION DES FEMMES

LES GRAINES DE L’AUTONOMISATION DES FEMMES

 

Dans la commune de Sebt Jahjouhe de la province d’El Hajeb, une vingtaine de femmes ont uni leur force pour créer une coopérative artisanale. Soutenues par CARE Maroc, elles ont pu augmenter leurs revenus et commercialisent désormais dans les villages voisins.

Auparavant, les femmes étaient obligées d’attendre la disponibilité de leurs maris pour faire broyer le blé dans le village le plus proche à 60 km, chose qui ne leur permettait pas de produire assez de couscous pour subvenir à leurs propres besoins. Avec le soutien de CARE Maroc, les femmes se sont rassemblées dans une coopérative qu’elles ont nommé Lhadgat ( les ingénieuses) pour produire du couscous et des pâtes, dans le cadre du partenariat avec l’Initiative Nationale du Développement Humain (L’INDH) qui leur a permis d’acheter un moulin à farine qui leur permet de concasser le blé à plus grande échelle.

 

 

Aujourd’hui, les femmes produisent plus de couscous en moins de temps. Aujourd’hui ce sont elles qui donnent des opportunités de travail aux hommes du village.

 

 

Drissiya, membre de la coopérative. Elle vit dans la commune de Sebt Jahjouhe, dans la province d’El Hajeb,partage avec nous son expérience :.

« J’ai assisté à plusieurs formations dispensées par CARE Maroc, grâce à laquelles, nous avons appris à communiquer librement. Auparavant, nous ne nous sentions pas assez confiantes pour exprimer nos opinions, contrairement à aujourd’hui. Tout cela grâce à la création de la coopérative qui a créé un espace de communication entre les femmes, un espace d’échange pour chercher des solutions ensemble aux problèmes professionnels mais aussi personnels. Cela nous a également permis de voyager plusieurs jours d’affilé pour la première fois pour exposer nos produits dans un espace dédié aux coopératives et de rencontrer d’autres femmes de différentes coopératives. »

 

CARE Maroc les accompagne à développer leurs activités et leur dispense des séances
d’alphabétisation, de leadership et d’autres modules de formation (gestion administrative et financière, gestion de projet, sensibilisation sur les lois des coopératives), formation sur les techniques de vente et commercialisation dispensée par le programme Min Ajliki.