*
*
*
*


Abonnez-vous
à la newsletter

Découvrez les actualités de
CARE International Maroc
association de solidarité nationale.

JE M’INSCRIS MAINTENANT

Votre adresse e-mail ne sera ni vendue, ni échangée.
Vous pouvez vous désinscrire, en un seul clic, quand vous le souhaitez.

Généralisation et Amélioration de la qualité de l’éducation de base dans le quartier Sidi Moumen Casablanca


Ce projet se propose d'accompagner les familles des quartiers défavorisés de Sidi Moumen à agir en tant qu'acteurs de changement dans leurs communautés locales et à contribuer d'une manière efficace à atténuer les causes profondes de leur exclusion sociale et économique, à travers notamment un accès plus important à une éducation de qualité.

Contexte

L'éducation reste un secteur prioritaire de développement pour le Maroc L'analphabétisme touche encore 13% des adolescents et seulement 16% des filles en milieu rural atteignent l'éducation secondaire [Bilan Commun de Pays, Nations Unies, Novembre 2010]. Le Ministère de l'éducation a lancé en 2009 un Programme d'Urgence afin de réduire les inégalités en termes d'accès et de qualité. L'éducation préscolaire est reconnue comme une étape fondamentale de la réussite scolaire des enfants. Pourtant, en milieu rural le service est souvent inexistant (59,5% des petites filles n'y ont pas accès, Bilan Commun de Pays, Nations Unies, Nov. 2010), et en milieu périurbain il est de mauvaise qualité et échappe souvent à l'appui de l'Etat. Un taux de scolarisation en préscolaire de moins de 2% dans l'arrondissement de Sidi Moumen, localité du Grand Casablanca L'arrondissement de Sidi Moumen est une localité du Grand Casablanca où le taux d'analphabétisme avoisine les 25,7%, et le taux de scolarisation en préscolaire est de moins de 2% (source : HCP, RGPH 2004). En ce qui concerne l'offre éducative, peu d'établissements scolaires de la préfecture de Sidi Bernoussi possèdent un espace pouvant accueillir les d'âge préscolaire. Jusqu'à présent, ils n'ont pas eu la possibilité d'ouvrir ces classes, faute d'éducateurs formés et d'équipements adéquats. Les familles n'ont donc d'autre choix que de garder les enfants à la maison ou de les inscrire dans des structures informelles ne garantissant aucune norme de qualité, ni aucune préparation à la réussite scolaire ultérieure des enfants.

Objectifs

  • Objectif général : Contribuer à l'atteinte des objectifs de l'Etat sur la généralisation et l'amélioration de la qualité de l'éducation de base à Casablanca.
  • Objectif spécifique :
  • Assurer une éducation préscolaire de qualité pour environ 2600 enfants de 3 à 6 ans de 40 écoles du quartier Sidi Moumen de Casablanca, afin de contribuer à diminuer les abandons scolaires et d'augmenter leur chance de réussite scolaire.
  • Favoriser une meilleure intégration sociale et économique des parents à travers leur plus grande implication dans l'éducation de leurs enfants

Activités

Résultat 1 : Amélioration de l'éducation préscolaire
Diagnostiquer les 50 écoles cibles : le principe étant de regrouper les écoles au sein de grappes éducatives ayant comme centre une école publique qui deviendra l'école de référence en matière de préscolaire. Les centres informels seront groupés autour de chaque école publique, formant un espace d'échanges de savoir-faire, de formation, d'expériences et d'entraide entre enseignants.
  • Elaborer une convention de partenariat avec la Délégation du Ministère de l'Education.
  • Former 50 éducateurs et formateurs à une pédagogie moderne, participative, centrée sur les droits de l'enfant et son plein épanouissement psychologique et social.
  • Apporter du matériel pédagogique (équipements adaptés (tables et chaises), et valises pédagogiques).
  • Mettre en place des ateliers de capitalisation afin de favoriser les échanges.
Résultat 2 : Mobilisation des parents d'élèves
Regroupés au sein d'une structure formelle (50 associations de parents d'élèves réunissant environ 2600 familles), les parents, représenteront un interlocuteur de poids face aux directeurs d'écoles et pourront apporter tout leur soutien dans des projets éducatifs.
  • Mobiliser et accompagner les associations de parents d'élèves sur leurs responsabilités et rôles éducatifs. De nombreuses études en éducation ont en effet démontré que plus les parents d'élèves défavorisés s'impliquaient dans l'éducation de leurs enfants, plus les chances de réussite scolaire augmentaient.
  • Renforcer les capacités organisationnelles des associations de parents d'élèves : statuts, règlements internes, archives, principes démocratiques, représentation, gouvernance, genre.
  • Développer des micro projets pédagogiques et communautaires .
  • Alphabétisation des mères et sensibilisation à des thématiques choisies par les femmes (santé, hygiène, petite comptabilité etc.)
Résultat 3 : Plaidoyer pour le préscolaire
Le projet sera donc une opportunité unique d'unir plusieurs partenaires œuvrant en éducation pour continuer le dialogue initié avec le Ministère et continuer le plaidoyer pour une plus grande reconnaissance du préscolaire privé dans des quartiers défavorisés.
  • Constitution d'un réseau d'acteurs travaillant sur l'éducation préscolaire
  • Actions de plaidoyer auprès du Ministère
  • Capitalisation de l'action du projet