Soutenez l’association CARE Maroc en réservant votre logement Booking.com !  

    7% de votre réservation sera reversé à l’association si vous réservez à partir de  cette page.  

    Valable pour n’importe quelle destination. Sans frais supplémentaires. 


    Abonnez-vous
    à la newsletter

    Découvrez les actualités de
    CARE International Maroc
    association de solidarité nationale.

    JE M’INSCRIS MAINTENANT

    Votre adresse e-mail ne sera ni vendue, ni échangée.
    Vous pouvez vous désinscrire, en un seul clic, quand vous le souhaitez.

    16 novembre 2021 Promouvoir l’autonomisation des filles pour lutter contre le mariage précoce
    9 novembre 2021
    Tout afficher

    09 DÉCEMBRE 2021
    ÉRADIQUER LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

     

    Plus de 62.000 femmes ont subi des violences (tous contextes et toutes formes confondues) depuis le début de l’année 2021 au Maroc, soit 15.000 victimes de plus par rapport à 2020 (selon La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

     

    Table ronde sur le thème ‘’les femmes victimes et actrices de changement’’ organisé à Sidi Slimane dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activismes contre les violences basées sur le genre.

     

     

    Les violences à l’égard des femmes touchent tous les milieux sociaux et toutes les zones du territoire. Toutefois, le risque est plus élevé pour les femmes vivant en milieu rural qui sont confrontées à des difficultés supplémentaires, à titre d’exemple :

     Elles assurent la majeure partie des soins non rémunérés et du travail domestique dans les familles et dans les ménages. Elles peuvent avoir un accès plus restreint à la justice, aux infrastructures, aux services et opportunités, que les femmes des milieux urbains.

    Des violences massives

    Au Maroc, le dernier rapport du Haut-Commissariat au Plan (HCP[1]), révèle que parmi 13,4 millions de femmes, plus de 7,6 millions de femmes âgées de 15 à 74 ans (57% de la population féminine, soit 58% en milieu urbain et 55% en milieu rural) ont subi au moins un acte de violence (tous contextes et toutes formes confondues). Cette situation s’est aggravée avec la crise sanitaire engendrée par la COVID-19 et les mesures gouvernementales mises en place pour limiter sa propagation, notamment le recours au confinement.

     

    Quelles sont les causes des violences faites aux femmes ?

    La violence à l’égard des femmes, demeure l’une des manifestations les plus fortes des rapports de pouvoir inégaux entre les femmes et les hommes.

    Dans nos sociétés, la violence à l’égard des femmes ne s’explique pas par un unique facteur. Une multitude de facteurs y contribue, et c’est l’interaction de tous ces facteurs qui en est à l’origine :

    • Le poids des traditions ;
    • L’ignorance ;
    • La pauvreté ;
    • Les bouleversements socio-économiques ;
    • Le non-respect des textes protégeant les femmes.

     

    Quelles sont les conséquences des violences commises à l'encontre des femmes et des filles ?

    La violence à l’égard des femmes constitue d’une part une des formes de violations des droits humains les plus systématiques et les plus répandues dans le monde. Elle prive les femmes et les filles de leur dignité, porte atteinte à leurs droits fondamentaux, nuit à leur santé, réduit leur productivité et les empêche de réaliser leur plein potentiel. Et d’autre part, ce problème socio-économique a des conséquences sur l’harmonie sociale, la croissance économique et menace les progrès du développement dans leur globalité.

    Que fait CARE Maroc pour empêcher la violence à l'égard des femmes et des filles et y mettre un terme ?

     

    CARE se bat pour un Maroc où les femmes ne seraient plus victimes, mais actrices du changement

     

    [1]  HCP, Communiqué du Haut-Commissariat au Plan à l’occasion de la campagne nationale et internationale de mobilisation pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes, 2019. Disponible à https://www.hcp.ma/ Communique-du-Haut-Commissariat-au-Plan-a-l-occasion-de-la-campagne-nationale-et-internationale-de-mobilisation-pour-l_a2411.html (novembre 2020)

     

     

    CARE agit dans le cadre de ses interventions notamment en zones rurales, pour prévenir et contribuer à stopper ces violences et lutte contre les discriminations :

    • CARE a mené des séances de sensibilisationà l’égalité de genre au profit de 3274 participant·e·s. femmes et hommes. La communauté dans son ensemble prend conscience du caractère immoral illégitime des violences physiques et morales faites aux femmes. Cela fait évoluer les mentalités de manière durable : les personnes dont la perception a changé n'hésitent alors plus à sensibiliser leurs proches et voisins. 
    • La mobilisation des hommes et des garçons, de façon à ce qu’ils contribuent à éliminer les violences faites aux femmes.
    • La promotion du leadership des femmes pour favoriser le changement vers une plus grande égalité entre les femmes et les hommes.
    • L’autonomisation des femmes : CARE soutient également le développement des opportunités économiques, pour queles femmes soient indépendantes.

    Dans ma communauté, les femmes dépendent de leur mari pour tout. C’était aussi mon cas avant que je rejoigne un groupe d’épargne mis en place par CARE. Je suis encore plus respectée dans communauté et surtout par mon conjoint. Aujourd'hui, je suis indépendante », explique Naima présidente d’une coopérative à DAR Bel Amri, province de Sidi Slimane.

     

     

    Connexion

    Mot de passe perdu ?

    Créer un compte ?