RÉUSSIR: renforcement de la qualité de l’éducation préscolaire et primaire au Maroc

Contexte 

Malgré les efforts de réforme entrepris depuis l’an 2000, le secteur éducatif connaît toujours des difficultés en témoignent les taux élevés de déperditions et de redoublement. Les différents rapports sur l’éducation au Maroc produit ces 10 dernières années (CSE, UNESCO, Banque mondiale, etc.) sont unanimes pour souligner les insuffisances et les faibles performances du secteur. Mais tous insistent sur l’urgence de mettre en place un préscolaire généralisé et de bonne qualité qui prépare à l’école primaire.

De plus, à travers la Commission d’Experts en Education créé par le Ministère de l’Education Nationale, CARE International Maroc contribuera au dialogue et plaidera pour la généralisation d’une éducation préscolaire de qualité au niveau national.
Par ailleurs, le projet interviendra dans les régions du Grand Casablanca et de Marrakech Tensift Al Haouz, régions ciblées par l’INDH pour présenter des taux de vulnérabilité élevés.

Objectif global

Contribuer à la généralisation et à l’amélioration de la qualité de l’éducation préscolaire parmi les enfants les plus défavorisés afin de contribuer à diminuer les abandons scolaires et d’augmenter leur chance de réussite scolaire, notamment celle des filles.

Objectifs spécifiques

• Améliorer les infrastructures et contribuer à la mise à niveau pédagogique afin de proposer une éducation préscolaire équitable et de qualité.

• Favoriser l’implication des parents dans l’éducation de leurs enfants en renforçant leurs capacités et leur représentation auprès des prestataires de services éducatifs.

• Développer et formaliser un modèle d’éducation préscolaire et primaire auprès des institutions marocaines.

Résultats attendus 

1- Mise en œuvre par les éducateurs d’une pédagogie favorisant le développement et l’épanouissement des enfants.

2- Assurer aux enfants un environnement adapté à un apprentissage de qualité.

3- Participation active des parents, associations de parents et tuteurs d’élèves à l’éducation, au développement égalitaire et à l’épanouissement des enfants.

4- Expérimentation et renforcement d’un modèle de gestion transparent et redevable dans les écoles ciblées.

5- Généralisation et amélioration de la qualité de l’éducation préscolaire et primaire.

Activités 

  • Former 52 éducateurs/trices en pédagogie du préscolaire. Appuyer la réalisation de projets pédagogiques par les éducateurs/trices.
  • Former les propriétaires/gérants et les éducateurs/trices en gestion d’un établissement préscolaire.
  • Équiper les établissements en mobilier et en matériel pédagogique adaptés.
  • Mobiliser les parents pour l’inscription dans des établissements préscolaires et primaires de tous les enfants en âge d’y aller.
  • Formation et accompagnement des parents.
  • Développer et mettre en œuvre un outil d’évaluation et de formation du personnel des Académies régionales d’éducation à la faveur des données recueillies.
  • Suivi du parcours de 100 enfants arrivés en primaire ayant bénéficié du programme.
  • Rédaction d’une étude d’impact de la qualité du préscolaire sur la diminution de l’abandon scolaire et sur l’amélioration de l’apprentissage des enfants.
  • Mise en place d’une campagne de plaidoyer auprès du ministère de l’Éducation nationale pour la généralisation du préscolaire et l’amélioration de la gouvernance dans le secteur de l’éducation.

 

Fiche Projet

FICHE PROJET

Durée: Oct. 2015 – Sept. 2018

Zone d’intervention: Région de Casablanca-Settat et Région de Marrakech-Safi.

Budget: 1’475’819.00 €

Partenaires: les Académies Régionales d’Éducation et de Formation de Marrakech-Safi et de Casablanca-Settat ; Directions Provinciales de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle de Sidi Bernoussi et d’Al Haouz ; Near East Fondation (NEF) ; Corps Marocain pour L’Enseignement Préscolaire(CMEPS) ; la Fédération Nationale des Associations des Parents et Tuteurs d’Élèves au Maroc (FNAPEM) ;

Financé par: Agence Française de Développement (AFD) ; « Global Partnership for Social Accountability » de la Banque Mondiale

Bénéficiaires: Directs : 6850 enfants vulnérables (3600 élèves de 50 écoles primaires publiques ; 3250 élèves d’environ 26 établissements préscolaires informels); 52 éducatrices/teurs ; 26 propriétaires d’établissements préscolaires ; 2280 parents ou tuteurs d’élèves ; 50 écoles publiques primaires ; cadres du MENF.