Appui à la mise en œuvre de l’INDH à Dar Bouazza

Contexte

Au Maroc, les modes de gouvernance sont traditionnels. En milieu rural, les populations ne sont ni consultées, ni incluses dans le processus de prise de décision par les pouvoirs locaux. Il n’existe pas de mécanismes permettant aux citoyens de demander des informations sur les projets municipaux de développement local ou les questions d’accès aux services de base (eau potable, électricité, éducation et santé). 

Le projet de CARE va faciliter l’implication des citoyens vulnérables et marginalisés de la ville de Dar Bouazza, en particulier les femmes, dans la distribution des services de base grâce à l’utilisation d’un simple outil : la fiche d’évaluation communautaire. Cette fiche va permettre aux populations de participer au processus décisionnaire et d’exercer une pression sociale au niveau local pour s’assurer que les services de base sont fournis. 

Les bouleversements politiques du « Printemps arabe » de 2011 ont joué un rôle prépondérant dans l’ouverture d’un espace permettant à la société civile de s’exprimer. Les citoyens marocains ont déjà montré leur habileté à forcer les pouvoirs publics à prendre d’importantes réformes politiques, à l’image de la nouvelle constitution signée en juillet 2011.

 

Objectifs

Mettre en place un mécanisme de « redevabilité sociale en créant un espace d’échange entre les organisations communautaires qui représentent les populations et les fournisseurs de services locaux.

  • Réaliser une cartographie de la pauvreté des communautés afin d’identifier les populations cibles et les sensibiliser au projet ;
  • Concevoir une fiche de notation communautaire et des indicateurs de suivi sur les problèmes les plus importants de ces communautés (vétusté ou absence de systèmes d’alimentation en eau potable, ramassage des ordures, transport public comme le ramassage scolaire, absence de crèches, d’installations sportives, de centres culturels…). Cette fiche pourra être réutilisée par la suite par les associations bénéficiaires pour la mise en place d’un suivi régulier.
  • Sensibiliser et former les medias sur la notion de redevabilité sociale afin d’encourager la participation de la communauté au processus d’enquête ;
  • Former 9 organisations communautaires sur les notions liées à la redevabilité sociale ;
  • Présenter les conclusions issues des fiches de notation aux autorités locales et aux organisations communautaires ;
  • Présenter ensuite les conclusions issues des fiches de notation aux fournisseurs de services locaux et aux détenteurs de pouvoirs (caïd, équivalent du préfet, et gouverneur de la province) dans l’objectif d’améliorer la qualité des services.

 

Bénéficiaires:

* Ce projet est conçu pour avoir un impact sur les communautés elles-mêmes soit 5500 familles d’après le recensement national de 2004. L’accent sera mis sur la participation des femmes et des jeunes.

Fiche Projet

Début: juillet 2012 / Fin: juillet 2013

Localisation: région de Casablanca, Maroc

Budget: 100 000 €

Financé par: Banque Mondiale (Fonds de la Société Civile)

Bénéficiaires: Ce projet bénéficiera directement à 9 organisations communautaires*.cibles*.