AMÉLIORER LA RÉUSSITE D’ÉLÈVES ISSUS DE FAMILLES DÉFAVORISÉES (FAME PHASE 2)

Par un appui éducatif de qualité et par le renforcement du pouvoir économique de leurs mères. FAME 2 est le prolongement de l’action menée par CARE, depuis juillet 2008, sur la commune de Dar Bouazza.

Contexte

Le Projet sera mis en œuvre dans les quartiers El Iraqi, Ain Gueddid et Ben Abid, de la commune rurale de Dar Bouazza en périphérie du Grand Casablanca, où les problématiques de difficultés et d’abandon scolaire et de vulnérabilité économique des femmes sont importantes et interdépendantes. Au total cinq écoles de ces trois quartiers seront ciblées dans le projet. Les études menées par CARE ont permis d’identifier que l’abandon scolaire se faisait principalement au moment du passage du primaire au collège et était lié aux difficultés scolaires des enfants ainsi qu’aux difficultés économiques de leurs familles

Le Ministère de l’Education Nationale ayant initié des programmes en matière de prise en charge des jeunes déscolarisés, CARE a été sollicité depuis 2008 pour se focaliser sur la prévention de la déscolarisation (à travers l’amélioration de la prise en charge préscolaire et le soutien scolaire) et l’accompagnement des femmes vulnérables. 

L’enjeu consiste donc à aider les mères de ces familles à renforcer leurs capacités afin d’améliorer leur niveau économique, sachant qu’avec un appui complémentaire en matière d’accompagnement préscolaire et d’amélioration de l’accompagnement scolaire, l’impact sera direct et tangible en termes d’éducation de leurs enfants.

Objectifs

Objectif général : contribuer à l’augmentation de la réussite scolaire des enfants bénéficiaires du projet à travers l’amélioration de leur environnement éducatif et socioéconomique.

Objectifs spécifiques :

  • Promouvoir un préscolaire de qualité et contribuer à l’amélioration de la vie scolaire des enfants pour leur garantir un environnement sain et épanouissant favorisant leur bonne scolarité.
  • Accompagner les familles des enfants bénéficiaires du projet par le renforcement des capacités éducatives (alphabétisation) et économiques (développement d’AGR) des mères.
  • Activités
  • Former des éducateurs et animateurs aux bonnes pratiques pédagogiques d’enseignement et de soutien scolaire
  • Améliorer le matériel des écoliers
  • Faire participer les parents d’élèves à la vie éducative de leurs enfants
  • Apporter formation et appui aux éducateurs, animateurs, enfants et familles.
  • Former le personnel et assurer des cours d’alphabétisation et de sensibilisation
  • Renforcer la capacité économique des mères en leur assurant une formation en éducation financière et commercialisation afin qu’elles puissent démarrer des activités génératrices de revenus (petits commerces…)
  • Renforcer les capacités d’associations locales partenaires pour assurer l’accompagnement et le suivi des actions du groupement de femmes.
  • Créer un groupement des 30 femmes porteuses d’AGR (activités génératrices de revenus) et les initier à l’élaboration d’un plan d’affaire et/ou de commercialisation pour leurs activités.

Bénéficiaires:

  • 600 enfants de 3 à 6 ans issus de familles défavorisées ;
  • 180 Enfants de 7 à 8 ans ;
  • 15 éducateurs de préscolaire travaillant dans les unités de préscolaires ciblées par l’action ;
  • 7 animateurs formateurs de préscolaires d’une coopérative ;
  • 2 coordinateurs d’une association d’alphabétisation ;
  • 12 employés des autorités locales ;
  • 780 mères d’enfants (600 des enfants inscrits au préscolaire et 180 des enfants inscrits au soutien scolaire) ;
  • 30 femmes bénéficiaires des activités AGR

Compte tenu des effets multiplicateurs attendus de l’action, de la nature des activités et de l’implication du personnel de la commune, les bénéficiaires finaux de l’intervention sont estimés à plus de 4 000 habitants des quartiers cibles, indirectement touchés par l’amélioration de la qualité des services d’éducation préscolaire, primaire et l’alphabétisation.

 

Fiche Projet

Début: août 2011 / Fin: janvier 2013
Localisation: Municipalité de Dar Bouazza
Budget: 307 000 €
Financé par: Fondation d’entreprise Société Générale pour la Solidarité/Bike Ride 2010
Bénéficiaires: les bénéficiaires finaux de l’intervention sont estimés à plus de 4 000 habitants des quartiers cibles*.